Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Ce texte de Sun Tzu illustre bien le benchmarking :
"Connais ton ennemi et connais-toi toi-même ; eussiez-vous cent guerres à soutenir, cent fois vous serez victorieux. Si tu ignores ton ennemi et que tu te connais toi-même, tes chances de gagner seront égales. Si tu ignores à la fois ton ennemi et toi-même, tu ne compteras tes combats que par des défaites." (*)

Méthode développée au début des années 1980 par Xerox pour la prise de décision d'un investissement lourd, le benchmarking est la technique qui permet d'évaluer et d'améliorer la fonction achat en la comparant avec l'extérieur. Cette pratique permet aux entreprises de rester compétitives en se comparant régulièrement aux leaders et en incorporant les meilleures pratiques dans divers domaines (processus, compétences clés, travail d'équipe...) de leur entreprise.
Mais qu'est-ce qui a poussé les entreprises au benchmarking ?A la fin des années 1970, certaines entreprises ont subi un choc psychologique en découvrant que des firmes japonaises vendaient des produits concurrents à des prix de marché équivalents à leurs prix de revient. Le benchmarking leur permet de trouver les moyens d'améliorer leur productivité en appliquant les techniques les plus performantes de l'industrie.

Il existe 4 grandes catégories de benchmarking :

1- Interne
Les performances du service sont comparées avec un autre à l'intérieur de la même entreprise. L'inconvénient est que, les services étant relativement homogènes à l'intérieur d'une même entreprise, les résultats seront limités.

2- Concurrentiel
Les performances du service achats sont comparées avec celles de ses concurrents directs. C'est le plus difficile à réaliser car il nécessite parfois de maintenir une veille commerciale et technologique pas toujours déclarée. Cette démarche peut parfois amener à démonter les composants de la machine concurrente, à identifier et s'approprier les meilleurs fournisseurs.

3- Fonctionnel
La plus aisée, comparer les performances d'une fonction achats avec celle d'autres sociétés leaders dans l'industrie.

4- Générique
Permet de trouver des synergies (pas forcément évidentes au départ) pouvant contribuer à des apports significatifs. Il s'agit de comparer des pratiques et processus avec d'autres pas forcément dans le même secteur ayant des similitudes de fonctionnement.

Et si vous deviez mettre en place une démarche benchmarking dans votre entreprise, quels paramètres devriez-vous considérer ?
Il est très important de couvrir un large nombre d'indicateurs différents. Il faut donc inclure un minimum de paramètres dans les 3 groupes suivants :

1- Organisation
Comment sont effectuées les activités d'achats au sein de l'organisation, ex : nombre de fournisseurs par million €,
2- Processus achats
De la prise de commande au paiement des factures, ex : temps moyen de traitement d'une commande,
3- Metrologie
Données se rapportant aux contrats établis avec les fournisseurs, ex : modalités de paiement.

Ces 3 points combinés et analysés avec rigueur conduiront à une efficacité globale car c'est un excellent moyen de comprendre ce qui doit être revu ou non. Cependant, Il faut aussi garder à l'esprit par exemple de : comparer des pommes avec des pommes, considérer des données de référence récentes et suffisamment larges en correspondance avec votre secteur...

Le champ d'attaque est large et complexe (mais tellement motivant), c'est pourquoi la mise en place du benchmarking en entreprise prend en moyenne de 4 à 6 mois. Alors, prêts à relever le défi ?!

(*)

SUN TZU : L'Art de la guerre traduit pour la première fois par un jésuite en 1772 sous le titre «Les treize chapitres», qui l'a fait connaître en Europe, ce texte est vite devenu un texte fondateur de la stratégie militaire auprès des différentes cours et état-majors européens. Rarement, un livre ancien (écrit entre le 6ème et le 3e siècle avant Jésus-Christ) n'est resté aussi moderne, car cette philosophie de la guerre et de la politique fondée sur la ruse et le semblant, plus que sur la force brute, qu'il décrit, est toujours d'actualité. Et même, hors de la «chose militaire», Sun tzu reste une grande référence pour décrypter la stratégie d'entreprise et la politique. La formulation précise et imagée de Sun tzu ajoute à l'intérêt du texte, une touche de sagesse millénaire...

Lire le livre Edition groupe Ebooks libres et gratuits
 

 

 

Tag(s) : #Stratégie

Partager cet article

Repost 0